la Compagnie S

 sandunga-pedro

 

La Compagnie S naît en 1999 de la rencontre de musiciens animés par une passion commune pour les musiques d'expressions africaines et latines. L'utilisation des pratiques de la danse et du clown enrichit une écriture collective et des compositions originales sensibles et détonantes.

La Compagnie S c'est une rythmique, une énergie percussive, une écriture musicale et chorégraphique qui s'empare des rues comme d'un espace d'expression. C'est une invitation à s'approprier l'espace public au travers d'un regard différent sur ce qui nous entoure. Musiciens et danseuses donnent corps à un univers par un jeu clownesque et décalé, en intégrant le public au spectacle. Si la réputation de la compagnie s'est construite autour de leur impact visuel et sonore, les créations sont empreintes d'une force poétique qu'ils aiment partager avec leur public.

 

La Compagnie S en quelques dates

Naissance de la Compagnie Sandunga en 1999 dans la Drôme.

1999-2000 Création de Sangre y oro (Parade musicale d'influences afro-caribéennes)

2005 Création de Gangst'afro Latin groove & moove Les influences musicales se diversifient, samba, funk, musiques africaines.  La danse en rue devient l'une des spécificités de la compagnie.  La compagnie fait appel à des intervenants pour la mise en scène et la direction d'acteurs (Frédérique Espitalier, Laetitia decker, Christophe Vignal)

2007-2008 Création du Big Gang et des Crazy Dolls (en collaboration avec une association de danseuses amatrices : jusqu'à 10 percussionnistes et 20 danseuses !)

2009 Création de « D'évolutions » (solo de théâtre dansé)

2010 Pour marquer le développement de la compagnie, la diversité des projets de création, l'incorporation de nouveaux artistes et surtout le développement d'une dimension théâtrale et l'intégration des créations dans l'espace public,  la Compagnie Sandunga devient la Compagnie S.

Entre 2011 et 2016, Compagnie a créé plusieurs spectacles de rue : Le Grand Tour des Iyelos, Kortej, les Bryan Brothers et Umbrella.

Elle s'est également investie dans des créations In situ et participative, notament avec le Grand Renversement à Livron en 2014, 2015 et 2016.

iyelos-marendja

 

 

sandunga-clichy